1. La respiration n’est pas acquise tout de suite

La respiration d’un bébé lorsqu’il grandit dans le ventre de la maman passe par le cordon ombilical. Ce n’est que vers le quatrième mois que les poumons sont complétement formés mais ils ne fonctionneront qu’à la naissance. D’ici la naissance, le bébé recevra le liquide amniotique qui contient l’oxygène par la bouche pour remplir les poumons.

 

2. La respiration est automatique

Vous ne pensez pas à respirer et pourtant c’est bien ce qui vous maintient en vie. Elle fonctionne sans votre intellectuel.

Lorsque vous mangez, vous ne respirez plus. Sinon, c’est la fausse route.

Automatique ne veut pas dire incontrôlable. Vous avez une capacité à l’entraîner et à l’améliorer avec des exercices de prise de conscience.

Pour en savoir plus sur les techniques de respiration, commencez par lire les techniques de la respiration abdominale.

 

3. Si vous contrôlez votre respiration, vous vivez plus longtemps

Vous respirez environ 20 fois par minute, soit 900 fois par heure et 21600 fois en 24 heures.

Être conscient de votre respiration vous permet de la rendre plus profonde et la réduit à 13-14 inspirations par minute.

Si vous voulez vivre plus longtemps, prenez conscience de votre respiration

Si vous voulez allonger votre espérance de vie, il faut limiter le nombre d’inspiration.

 

4. Si vous contrôlez votre respiration, vous contrôlez votre psychisme et votre physique

La respiration permet de développer le psychisme. Elle calme le système nerveux lorsqu’elle est consciente.

Si vous contrôlez votre respiration, vous contrôlez absolument tout.

Physiologiquement, elle aide à activer la digestion. Elle relaxe tous les organes.

 

5. La respiration relie tous les êtres vivants

Vous respirez une air partagé avec les humains, les animaux, les végétaux.  La respiration est donc votre connexion avec votre environnement.

Dans la culture yoggique, ils ont un mot que la culture occidentale ne possède pas: le Prana. Le Prana est la force ou l’énergie vitale qui circule chez tout un chacun.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *