Le shiatsu – En quoi ça consiste ? Article invité avec Rachel Dammer

shiatsu

Dans cet article invité, Rachel Dammer, praticienne en shiatsu thérapeutique UFPST, nous explique  l’origine  et les bienfaits du Shiatsu.

“La pression des mains fait couler les ruisseaux de la vie” (Namikoshi)

D’où vient le shiatsu ?

L’origine du shiatsu se perd dans la nuit des temps. Le shiatsu s’inscrit dans la filière des disciplines corporelles de bien-être dont le berceau est l’Inde.

Son histoire est récente et c’est au Japon qu’il prendra véritablement naissance. En 1940, Namikoshi ouvrit la première école de Shiatsu.  Puis, en 1955, le Ministère Japonais de la Santé reconnut officiellement le Shiatsu comme médecine à part entière.

Le shiatsu que l’on connaît et que l’on pratique de nos jours en Occident est un art du toucher en constante évolution. De Masunaga au Japon, à Stéphane Vien au Québec ou Bernard Bouheret à Paris, chaque Maître a son style et sa façon de faire. Le but du shiatsu restant le même.

 

En quoi consiste le shiatsu ?

Le but du shiatsu est d’harmoniser notre énergie vitale (le Qi) et de contribuer à cet énorme travail de prévention de la santé.

Le shiatsu –  “Shi” (les doigts) et “Atsu” (pression) – consiste en des pressions, en des étirements, en des vibrations (Kenbikis) appliqués avec les pouces ou les paumes sur l’ensemble du corps, le long de canaux énergétiques appelés méridiens.

Notre énergie vitale circulant dans nos méridiens a pour qualité de réagir au toucher.

 

 

La bonne circulation du Qi est, selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, garante d’une bonne santé. Ainsi,  sa rupture peut entraîner divers troubles, allant parfois jusqu’à la maladie. Ces troubles peuvent être émotionnels, psychiques ou organiques.

La technique du shiatsu est axée sur la synergie du visible (le geste) et du non-visible (l’intention). Véritable art du toucher à part entière, le shiatsu ne peut se pratiquer sans KOKORO, terme japonais qui signifie cœur (au sens figuré), ou vibration d’amour.  Le shiatsu est une voie où se mêlent les harmonies du geste et du cœur.

 

Comment se déroule une séance de shiatsu ?

La séance de shiatsu dure une heure et demie. Elle débute par un échange verbal qui permet de définir votre demande, d’expliquer à votre praticien votre passé clinique et votre état d’esprit. Cette première étape lui donne une idée de votre trouble énergétique et lui permet d’orienter son travail.

Dans le respect de la tradition du shiatsu, vous êtes allongé (habillé) sur un futon à même le sol, et recouvert d’une couverture légère.  Pour les personnes à mobilité réduite ou les femmes enceintes à un stade avancé,  une chaise ergonomique de massage est utilisée.

Enfin, la séance se termine par un bilan où vous pouvez poser vos questions.

Vous pouvez ressentir certains effets secondaires pendant et dans les 48h qui suivent, la circulation de l’énergie et les émotions ayant été libérées. Les éventuelles réactions sont normales et passagères : frilosité, fatigue, vague à l’âme, rêves, courbatures…

 

Quels sont les bénéfices du shiatsu ?

Le shiatsu permet de se ressourcer et de se retrouver.  Le corps se relâche et évacue les tensions corporelles, organiques, articulaires ou énergétiques.  Il favoriser l’équilibre, appelle à la stabilité et à une meilleure connaissance de soi.

Ses bienfaits sont multiples. Il permet de:

  • réduire les effets du stress, d’apaiser les émotions et de favoriser le lâcher-prise.
  • restaurer le sommeil, effacer la fatigue et réguler l’humeur.
  • soulager un bon nombre de douleurs en libérant le corps de ses tensions.
  • résorber les gênes musculaires et articulaires.
  • stimuler les défenses de l’organisme et la récupération après un accident, une opération chirurgicale.

 

Pour ces raisons, le shiatsu aide aux préparations d’examen, discours (angoisses, trac…). De plus, il vous accompagne et vous soutient dans toutes les phases importantes et difficiles de votre vie (puberté, grossesse, nouvel emploi, crise de la quarantaine, séparation, deuil, ménopause…). Il accompagne les grands malades lors de traitements lourds.

Plus les séances de shiatsu sont régulières et plus les bienfaits augmentent.

 

Merci à Rachel Dammer, praticienne en shiatsu thérapeutique UFPST/ GSD anerkannt.

Son cabinet est à Kehl. Vous pouvez consulter son site sur: www.kinkou-dammer.com

 

mars 3rd, 2018

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *