Méditer: Petit guide de méditation

méditation

Comment parvenir à méditer ? Comment s’exercer pour y arriver ? De nombreuses questions se posent quand on vient à parler de méditation.

Voici les questions que l’on me pose le plus souvent. Je vais essayer d’y répondre, vous êtes les bienvenu(e)s si vous souhaitez partager votre expérience en commentaire.

Qu’est-ce que la méditation ?

La méditation est un état où nous sommes dans le moment présent, c’est à dire que nous ne pensons ni au passé ni anticipons le futur. C’est un moment de repos, de récupération, où nous pouvons capter l’énergie présente autour de nous.

Facile à dire, hein ? Mais comment y arriver ?

La méditation sous-entend que nous ayons un corps, un esprit et un mental disponibles. En d’autres termes, il faut préparer ces trois entités, les prévenir en quelque sorte de votre volonté de méditer.

Comment préparer le corps, le mental et l’esprit à méditer ?

Si nous reprenons le terme “Ashtanga” qui signifie 8 branches dans le yoga, et si nous représentons ces 8 branches en pyramide, la méditation se trouve plutôt vers le haut de celle-ci.

8 branches du yoga

Méditer ne se pratique pas directement en rentrant du travail. Nous avons besoin de nous recentrer sur nous-même. C’est pourquoi, les postures de yoga (asana) détendent le corps. La respiration (pranayama) engage le mental et l’entraîne vers une perception accrue du moment présent.* L’esprit se libère des préoccupations passagères (pratyhara) car le mental est occupé à respirer. Il peut alors voyager à l’intérieur du corps pour écouter au mieux / se concentrer (dharana) sur les sensations actuelles. Alors seulement la méditation peut être envisagée (dhyana) pour atteindre l’éveil (samadhi), un état de bien-être.

*Le mental est comme un singe qui papote en continu. Donnez-lui une banane  et il vous laissera tranquille. En donnant une tache au mental comme la respiration, celui-ci ne peut plus tergiverser, se calmera et vous permettra d’arrêter une réflexion non voulue.

Que fait-on quand on médite ?

Lorsque l’on débute, on apprécie une tache simple à effectuer: compter son inspiration et son expiration, se concentrer sur un paysage mental, observer son corps de l’intérieur, écouter une musique, réciter un mantra.

Lorsque méditer devient une habitude, et comme toute habitude, le cerveau va se connecter plus rapidement à la pratique. Cela s’appelle la force de la répétition. Alors si c’est la première fois que vous essayez la méditation, n’essayez pas de faire tout de suite un salto arrière.

Que conseillerais-tu pour commencer ?

De s’installer confortablement sur un zafu, un cousin de méditation (lien vers décathlon), afin d’avoir les genoux qui touchent le sol en position assise.

De prévenir ses proches que l’on s’isole quelques minutes en silence et que l’on ne souhaite pas être dérangé.

De pratiquer à la même heure, 5 mn au réveil ou 5 mn avant de se coucher, et surtout de ne pas forcer sur la durée. Une minute peut être beaucoup plus intense que 5 minutes où l’on se dissipe.

Avec qui pratiques-tu ? Qui t’as appris ?

Pour ma part, je méditais avant de comprendre ce qu’était le yoga. J’ai un parcours atypique où la respiration et la gymnastique ont bercés mon enfance. Mais j’ai réellement appris les bases lors de ma formation de yoga en Inde à Rishikesh. Vous n’avez pas besoin d’aller si loin pour vous y mettre. Demandez à ceux qui pratiquent comment ils font. Essayez, échouez pour mieux comprendre et réessayez. C’est souvent la meilleure des façons d’apprendre.

Peux-tu nous dire si c’était facile au début pour toi ?

Honnêtement ? Non pas toujours car j’ai pratiqué avec des personnes bien plus expérimentées et le seul fait de ne pas tenir en place alors qu’eux étaient en pleine conscience, pouvait vite m’énerver. Je croyais ne pas être à la hauteur. Mais finalement, et c’est ce que l’on apprend le plus vite au yoga en pratiquant les 8 branches, c’est que rien n’est acquis, il y a des jours avec et des jours sans. Il faut accepter les cycles émotionnels car oui, nous fonctions par cycle comme tout vivant sur terre.

N’hésitez pas à venir vers moi si vous souhaitez pratiquer.

Belle pratique,

 

 

 

 

 

 

septembre 23rd, 2018

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *