Devenir végétarien, le bilan après un mois

devenir végétarien

Devenir végétarien, le bilan après un mois. Beaucoup de personnes me demande comment se passe le cap pour devenir végétarien. Je fais pour vous le bilan de ces cinq dernières semaines, sans viande, œuf, poisson.

Est-ce difficile de devenir végétarien?

 

Le début de l’aventure

Tout d’abord, sachez que ce choix m’est possible par circonstances favorables. Je suis dans le Nord de l’Inde depuis un mois en formation pour être professeur de yoga. J’ai obtenu la certification de professeur de Yoga 200 heures.

devenir végétarien

Je suis professeur de yoga certifiée.

Comme tout yoggi, le régime proposé est végétarien. Si vous avez des idées reçues sur les végétariens, je vous invite à lire cet article.

Même si je le veux, à moins de faire quelques centaines de kilomètres, il m’est impossible de trouver, acheter, consommer de la viande à Rishikesh!

Les habitants de cette ville sont tous végétariens. Absolument tous!

Donc l’envie ne peut pas être satisfaite, quoi qu’il arrive.

Deuxième circonstance favorable, l’école cuisine pour nous. La question ne se pose pas des recettes à préparer. En effet, passez à un régime lacto-végétarien impose une pyramide alimentaire pour équilibrer tous vos besoins en apports journaliers. Si vous souhaitez découvrir cette pyramide, c’est par ici.

devenir végétarien

Tu ne manges que des légumes?

Mangez végétarien ne signifie pas devenir crudivore.

 

Les deux premières semaines

Je n’ai jamais été une grande consommatrice de viande mais les œufs sont ma faiblesse jusqu’à ce que mon professeur de respiration me demande la question suivante:

Tu manges vraiment le sperme du poulet?

Ma perception s’est modifiée de jour en jour.

Tout d’abord, je n’ai eu absolument aucun manque. Ce qui est très spécial. J’avais déjà réduit ma consommation avant de partir. J’avais sans le vouloir et sans forcer, arrêter la viande pendant trois semaines. Au bout de la troisième semaine, je me suis mise à rêver d’un bon steak, un filet mignon pour être exacte.

Donc en deux semaines, rien à signaler. J’ai la chance d’avoir des repas diversifiés tous les jours. Les lentilles sont au rendez-vous les midis.

 

La quatrième semaine

Ça se complique. Je fatigue car la formation est intensive. Le temps a changé. Je prends froid.

J’aurai besoin de protéines. Mon corps en réclame. Chacun vit différemment ce changement alimentaire. Une de mes amies a une envie soudaine de cacahouète, riche en protéine. Le corps connait ses besoins.

Je consulte un docteur en ayurvédique qui me conseille de me reposer et de booster mon système immunitaire par l’alimentation. Pour voir cette consultation, c’est par ici.

 

La cinquième semaine

J’attaque la cinquième semaine avec un besoin énergétique élevé car ma pratique du yoga, de la respiration et de la méditation en plus d’apprendre la philosophie et l’anatomie, me demande beaucoup d’efforts physiques et mentales.

Je mange plus de lentilles pour apporter à mon corps des protéines. Quant à l’envie de faire un écart, ce serait plus pour un petit verre de vin rouge.

Je sais, par avance, que mon retour lors des fêtes de fin d’année demandera quelques ajustements et intelligence de ma part pour ne pas me ruer sur les fruits de mer ou le vin.

Dernier petit point, je ne mange pas seulement végétarien, je mange sattvic (léger et nutritif, article à venir) et en accord avec mon Dosha. Pour en savoir plus sur les conséquences de votre nourriture sur votre métabolisme, c’est par ici.

Si vous aussi, vous souhaitez devenir végétarien, écrivez-moi vos doutes, vos débuts, vos impressions.

 

 

 

    • Alice, ton message m’a beaucoup fait sourire. Je sens ton énergie à l’autre bout du monde.
      C’est le début d’une belle aventure. La formation avancée est encore plus passionnante. Mes collègues sont du métier depuis une dizaine d’années. Du coup, c’est très instructif. Il y a 4 instructeurs taiwanés. Ils sont très doués! A suivre.

      Belle journée
      Lise

  • Je pense que tu as encore appris beaucoup de choses depuis, surtout en compagnie personnes chevronnées venues du monde entier. Lors de ton retour il faudra que tu nous raconte.
    Je ne te cache pas que j’aimerai me convertir au végétarien, mais avec une famille c’est beaucoup moins évident, mais je vais finir y arriver, peut-être pas entièrement, mais partiellement au moins.

    • Bonjour Alice,

      J’ai expérimenté le changement avec douceur. Une fois que le corps a éliminé l’habitude, l’envie passe. En Ayurveda, il faut entre trente à quarante jours pour générer une nouvelle habitude. La mentalité change aussi. Je n’ai plus envie de manger des animaux. Ce qui paraît assez compréhensible lorsque j’y pense.

      Ta famille écoutera avec plaisir ton envie de changer tes habitudes. Ce n’est pas grand chose d’arrêter la viande. Les autres peuvent en manger s’ils le choisissent. Un repas n’est pas constitué uniquement de viande.
      Je te souhaite une belle discussion avec ta famille.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *